Conférences

Parures, de l'usage identitaire à l'usage ornemental

Parures, le corps sublimé ?

Table-ronde au Muséum National d'Histoire Naturelle, le 12 octobre 2020.

Forme d'art immémoriale présente sur tous les continents, les parures ornent, transforment et transcendent les corps. Attributs des dieux, des rois, des esprits, mais aussi des hommes, elles exercent depuis toujours un rôle social, culturel et identitaire, révélant des aspects profonds de la psyché humaine.

Qu’appelle-t-on parure ? Quels sont ses fonctions et usages ? Que nous apprennent les recherches actuelles ?

Dans le cadre de l'exposition Pierres précieuses produite et présentée par le Muséum national d’Histoire naturelle en partenariat avec Van Cleef & Arpels, j'aurai le plaisir d'animer une table ronde avec pour intervenants :

  • Emilie Bérard, responsable Collection Patrimoine, Van Cleef & Arpels et co-commissaire scientifique de l'exposition ;
  • Thomas Golsenne, historien de l’art et culture visuelle modernes, Université de Lille ;
  • Roland Nespoulet, préhistorien, Muséum national d'Histoire naturelle.

Rendez-vous le 12 octobre 2020 à 19h à l'auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution, 36 rue Geoffroy Saint Hilaire dans le cinquième arrondissement à Paris.

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Réservation possible sur place, à l'accueil de la Grande Galerie de l'Évolution.

 

visuel : Boucle d'oreille @MNHN


Lacloche joailliers

J'aurai le plaisir de converser avec Laurence Mouillefarine, journaliste, spécialiste du marché de l'art, co-auteur avec Véronique Ristelhueber de la monographie Lacloche joailliers (à paraître aux Éditions Norma le 18 octobre 2019) et commissaire de la prochaine exposition à L’Ecole des Arts Joailliers jeudi 24 Octobre 2019 et jeudi 7 novembre de 20h à 22h.

Par ailleurs, vous retrouverez prochainement sur Property of a Lady un article consacré à cette saga joaillière.

Aujourd’hui méconnue du grand public, la Maison Lacloche fut l'une des gloires de la joaillerie parisienne durant sept décennies, de la Belle Époque aux années 1960. Établie rue de la Paix en 1901, elle était également présente à Madrid et Londres et disposait de succursales à Nice, Biarritz, Saint-Sébastien, Cannes, Deauville. Lacloche Frères, puis Jacques Lacloche, ont paré des têtes couronnées - la reine Victoria d’Espagne, Édouard VII d’Angleterre, les rois de Grèce et de Siam -, des personnalités de l’aristocratie, telle la duchesse de Westminster, ainsi que des stars d’Hollywood, dont Grace Kelly.

C’est la première fois qu’une exposition est dédiée à cette maison mythique. À travers des bijoux, des pendules et pendulettes, des nécessaires de beauté - la spécialité des Lacloche - et des documents d’archives, la rétrospective illustrera, tour à tour, le naturalisme propre à l’Art nouveau, l’Egyptomanie et l’engouement pour l’Extrême-Orient au temps des Années folles, le modernisme de l’Art déco, la fantaisie séduisante des années 1950. Le point d’orgue de cette rétrospective sera l’évocation de l’Exposition internationale de 1925 qui se tint à Paris durant six mois. Une longue chasse aux trésors a, en effet, permis de retrouver, aux quatre coins du monde et auprès de collectionneurs privés, des bracelets, des broches, des pendulettes, des boîtes que les frères Lacloche présentèrent sur leur stand lors de cette manifestation et qui tous éblouissent par leur élégance et la délicatesse de leur fabrication.

Exposition du  23 octobre au 20 décembre 2019
L'exposition sera ouverte au public le 31 octobre, mais fermée les 1er, 2 et 11 novembre.
Entrée libre du lundi au samedi de 12h à 19h
À L’École des Arts Joailliers
31, rue Danielle Casanova, 75001 Paris

***

Photo de "une " : Bracelet en or, émail, rubis gravés, fabriqué en 1938 par Lucien Girard pour Jacques Lacloche. Collection privée. © Benjamin Chelly

Photo affiche de l'exposition : Bracelet en diamants, onyx et rubis taillés en cabochons, 1925.

Le premier propriétaire de ce bijou l’avait acquis lors de l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes à Paris en octobre 1925. LA Collection Privée. © 2019 Christie’s Images Limited

 


"M-C de Brosses : Vingt années de création chez Boivin". Ecole des Arts Joailliers.

J'aurai le plaisir de converser avec Marie-Caroline de Brosses, ultime dessinatrice de la Maison Boivin,

Jeudi 15 février 2018, de 20h à 22h, à l'Ecole des Arts joailliers. 

Depuis sa fondation en 1890 par René Boivin, l’histoire de la Maison Boivin est intimement liée à plusieurs femmes. Dessinatrices talentueuses, elles se sont succédé pendant un siècle pour créer les bijoux et faire de Boivin l’une des principales maisons de joaillerie française du XXe siècle. Au cours de cette conversation, Marie-Caroline de Brosses, héritière de ces grandes dessinatrices, reviendra sur vingt années de création au sein de la maison de joaillerie.

Since its foundation in 1890 by René Boivin, the history of Maison Boivin is intricately related to several women. Talented designers, they have followed one another for nearly a century to create jewelry and make Boivin one of the leading French jewelry houses of the 20th century. During this conversation, Marie-Caroline de Brosses, heiress of these great designers, will return to twenty years of creation within the jewelry house.

***

L’Ecole des Arts Joailliers, avec le soutien de Van Cleef & Arpels

Entrée par le 31 rue Danielle Casanova, 75001 Paris
Tel : +33 (0)1 70 70 37 70

www.lecolevancleefarpels.com

***

Pour rester informé des nouveaux articles et actualités, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter de Property of a lady.


Histoire et actualité des diamants de la Couronne de France, ING

Je donnerai une conférence lundi 18 décembre 2017 à 18h

à l'Institut National de Gemmologie

33 rue La Boétie 75008 Paris
+33 (0)1 47 70 23 83
contact.paris@ingemmologie.com
www.ingemmologie.com

François Kramer
Grand noeud de corsage de l'Impératrice Eugénie
1855
Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
Musée du Louvre


Sainte-Marie-aux-Mines, Mineral & Gem International Show

LE SYMPOSIUM programme 2017

Par 4 intervenants spécialisés
Langue : Français
Horaire : Vendredi 23 juin 2017 à 15h
Durée : 1h30
(capacité : 50 places)

Inscrit dans la continuité depuis 3 ans, Mineral & Gem vous propose un événement ouvert à tous et gratuit. Axée sur des informations scientifiques, cette rencontre de spécialistes et professionnels est une occasion unique de promouvoir et d’échanger sur divers sujets.

Cette année encore, quatre intervenants nous font l’honneur de participer à cette rencontre afin d’exposer leurs travaux en abordant les thèmes suivants :

- Du trésor des Grands Moghols aux extravagances des Maharajahs, Capucine Juncker, gemmologue et journaliste à propertyofalady.fr

Capucine Juncker proposera un aperçu de ce que fut la joaillerie en Inde du 16ème au 20ème siècle. Elle évoquera la symbolique des gemmes en Inde, les vertus talismaniques attachées à certaines pierres, et montrera que d’autres étaient des emblèmes de royauté. De l’Empire Moghol au Raj Britannique, vous découvrirez l’évolution des formes, des motifs et des techniques de la joaillerie indienne qui atteint son âge d’or quelques années avant la proclamation de l’Indépendance du sous-continent.

- Des cabinets des curiosités aux Musées, des collections aux sciences modernes, Cristiano Ferraris, conservateur au Museum National d’Histoire Naturelle de Paris

Cristiano Ferraris vous emmènera dans l’univers des cabinets des curiosités, réels environnements dans lesquels ont été conservés des objets rares, étranges ou extraordinaires qui font partie des trois règnes de la nature, mais aussi des réalisations humaines. S’ils étaient typiques au 16ème siècle par la redondance baroque, ils se transforment complètement au 18ème siècle. Cette intervention vous emmènera, à travers un voyage iconographique, aux plus célèbres cabinets de curiosité d’Europe vous permettant ainsi de comprendre ce phénomène, noyau historique des collections des plus célèbres Museums d’Histoire Naturelle.

- La collection de Sir Arthur Russell au Museum d’Histoire Naturelle de Londres, Mike Rumsey, conservateur au Museum d’Histoire Naturelle de Londres

Mike Rumsey évoquera la très célèbre collection de Sir Arthur Russel. Avec près de 14’000 spécimens, il s’agit probablement de la plus belle collection régionale jamais réalisée. Cette intervention sera l’occasion, à travers de riches illustrations, de partir à la découverte de la naissance de cette passion chez Sir Arthur Russel, mais également de revoir toute l’histoire de la construction de cette collection.

- Minéraux et volcans, Bertrand Devouard, président de la Société Française de Minéralogie et Cristallographie

Bertrand Devouard vous proposera un éclairage scientifique sur les conditions de formation des minéraux liés au volcanisme, thème de l’exposition prestige de cette édition.

Exceptée la conférence en anglais de Mike Rumsey, les interventions seront présentées en français.

Mineral & Gem
55è édition du 22 au 25 juin 2017

Catalogue 2017


"Les diamants de Golconde" au Laboratoire Français de Gemmologie

"Au-delà de ce chaos de rochers et de remparts, qui est la citadelle, et qui dévale, dans le grand silence, jusqu'en bas, la muraille extérieure de la ville, la muraille crénelée, que le Nizam fait entretenir, serpente au loin pour dessiner encore les contours de ce qui fut Golconde, la Golconde aux diamants merveilleux"

Voyages en Inde, Pierre Loti.


Conférence du Laboratoire Français de Gemmologie

"Les Diamants de Golconde"

Jeudi 21 septembre 2017 à 18 heures

à l'UFBJOP - 58 rue du Louvre, 75002 Paris

Merci de bien vouloir confirmer votre présence en appelant au
01 40 26 98 00 ou en envoyant un mail : communication@bjop.fr

UFBJOP
58, rue du Louvre
Paris 75002
France

Pendeloque, XVIIème siècle. 24.775 carats. @The al-Sabah Collection Dar al-Athar al-Islamiyyah. Kuwait.

La conférence est animée par :

Annabelle HERREWEGHE - gemmologue au Laboratoire Français de Gemmologie

Aurélien DELAUNAY - responsable du Pôle Diamant au Laboratoire Français de Gemmologie

Capucine JUNCKER - gemmologue et journaliste

Et Alexandre DROUX - responsable des "Pierres de couleur" au Laboratoire Français de Gemmologie en charge ce soir là des "actualités gemmologiques"

***

Pour ceux qui ont manqué la conférence :

"Le 21 septembre dernier, s’est tenue la 16ème conférence du LFG sur le thème « Les diamants de Golconde : mythes et réalité » conduite par Capucine Juncker, gemmologue et journaliste, Annabelle Herreweghe, gemmologue au LFG et Aurélien Delaunay, responsable du LFG.

Le diamant de Golconde, issu des mines du plateau du Deccan, en Inde, a toujours exercé une fascination sur le grand public. Cette pierre symbolique est chargée de multiples valeurs magiques, médicinales, religieuses, morales et politiques. Pendant 3000 ans, l’Inde est le seul pays producteur, grâce aux riches gisements des mines de Golconde. Dès l’Antiquité, de par sa pureté et sa dureté, le diamant est paré de vertus magiques et représente les « larmes de Dieu ». Les Hindous lui vouent un culte et la pierre orne les objets religieux. Le diamant reste la valeur de référence pendant tout l’Empire Moghol. Le Royaume de Golconde apparaît au XVIème siècle, et grâce aux mines de diamants, devient le principal centre du commerce des gemmes, un lieu d’échanges incontournable pour la vente et la taille des pierres. Puis, avec le déclin du royaume et l’épuisement des gisements au XVIème-XVIIème siècle, l’exploitation se délocalise en Amérique avec la découverte des mines du Brésil.

Les explorateurs européens et les français en particulier, s’intéressent aux mines de Golconde. Le célèbre voyageur Jean-Baptiste Tavernier négocie avec les Moghols l’achat des pierres pour le compte de Louis XIV, notamment le diamant Bleu qui sera la pièce maîtresse des Joyaux de la Couronne.

Que reste-t-il du royaume de Golconde aujourd’hui ? Des pierres exceptionnelles, qui font la richesse des musées et des collections privées. Parmi les plus célèbres, on peut citer le Koh-i-Noor (105 carats) qui appartient à la Couronne britannique, le diamant Orloff (189 carats) exposé à la fondation du diamant au Kremlin, le Régent (140 carats) et le Sancy (55 carats) qui font partie de la collection du Louvre."  LFG

Retrouvez également un article issu de la conférence dans La Revue Française de Gemmologie, numéro 202. Décembre 2017. pages 22-23-24-25-26.

ou sur ce site : Les diamants de Golconde : mythe, histoire et science

 

Vue des tombes des Qutb Shahi depuis le Fort de Golconde en 1902-1903

Crédit photo : Aga Khan Trust for Culture


"Un joaillier sous le Second Empire : la Maison Mellerio" à l'Ecole Van Cleef & Arpels

L'Ecole Van Cleef & Arpels propose régulièrement, le soir, de 20h à 22h, un programme de conférences.

Jeudi 15 Décembre 2016, la conférence aura thème :

"Un joaillier sous le Second Empire : La Maison Mellerio"

Nourrie de l’effervescence artistique et industrielle du Second Empire, la haute société s’est choisi un joaillier de prédilection : Mellerio.
Venez découvrir un style caractéristique du règne de Napoléon III.

Cette conférence sera présentée par Emilie Bérard, Responsable du patrimoine de la Maison Mellerio dits Meller, et Capucine Juncker.

***

Conférences Ecole Van Cleef & Arpels
Jeudi 15 Décembre 2016 - 20:00 - 22:00
Conférence en français. 60 €

L’Ecole Van Cleef & Arpels est située 22, place Vendôme, 75001 Paris, au cœur de la place Vendôme, dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle.

L'entrée des conférences se fait au 31, rue Danielle Casanova.

Téléphone +33 1 70 70 36 00

 

Broche plume de paon pierreries, commandée par l'Impératrice Eugénie, saphirs et rubis calibrés, diamants, émeraudes et argent sur or, 1868. Collection Mellerio.