Lacloche joailliers : une brillante histoire enfin tirée de l’oubli

[section_title title= »Une exposition, une monographie et quelques autres ouvrages « ]

Exposition du  23 octobre au 20 décembre 2019
Entrée libre du lundi au samedi de 12h à 19h
À L’École des Arts Joailliers
31, rue Danielle Casanova, 75001 Paris

L’exposition sera ouverte au public le 31 octobre, mais fermée les 1er, 2 et 11 novembre.

Lacloche joailliers. Ouvrage co-écrit par Laurence Mouillefarine et Véronique Ristelhueber.

Laurence Mouillefarine, journaliste, spécialiste du marché de l’art, a collaboré avec Architectural Digest, Le Figaro Magazine, La Gazette Drouot, Madame Figaro. Passionnée par la création de l’entre-deux-guerres, elle a été la co-commissaire de l’exposition « Bijoux Art déco et avant-garde » au musée des Arts décoratifs à Paris en 2009.
Elle est l’auteur, avec Véronique Ristelhueber, de Raymond Templier, le bijou moderne, la première monographie consacrée au joaillier (Éditions Norma, 2005). Raffolant des histoires de trésors trouvés dans les greniers, elle a écrit à quatre mains, avec Philippe Colin-Olivier, Vous êtes riches sans le savoir (Le Passage, 2012).

Véronique Ristelhueber est documentaliste et iconographe, spécialiste de l’architecture, du design et du paysage du xxe siècle. Son intérêt pour la joaillerie lui vient des dix années qu’elle a passées aux archives de la maison Cartier.

Publié aux Éditions Norma, avec le soutien de L’École des Arts Joailliers.
Format : 25×3,5 cm. 320 pages, 700 images. Prix : 60 €

A vanity affair : l’art du nécessaire. Rizzoli New York

A kind of magic: Art deco vanity cases, Sarah Hue-Williams, Peter Edwards, 2017.

Nécessaire de beauté chrysanthèmes par Lacloche frères. Thames & Hudson

Jeweled splendors of the Art Deco era, the prince and princess Saddrudin Aga Khan collection. Thames & Hudson

Objets précieux Art déco, catalogue d’exposition de la collection du prince et de la princesse Saddrudin Aga Khan. 4 au 25 avril 2018. Ecole des arts joailliers. Cliquez sur ce lien pour accéder aux vidéos relatives à l’exposition.

Article « Lacloche grand joaillier français » (deux parties). Jean-Jacques Richard

A visiter si vous partez à Londres :

Nécessaire de beauté avec chaîne de suspension et anneau Lacloche frères en émail bleu, noir et blanc rehaussé de diamants. Circa 1922_25 @Image courtesy of Victoria and Albert Museum, London

La collection des quarante-neuf vanity cases de Kashmira Bulsara, dont trois sont signés Lacloche frères.
Victoria and Albert Museum
Cromwell Road, London, SW7 2RL

à Hong Kong :

L’extraordinaire collection de vanity cases du
Lang Yi museum

181-199 Hollywood Rd,
Sheung Wan, Hong Kong

Acquérir un bijou signé Lacloche frères ou Jacques Lacloche ?

Bernard Bouisset, paire de clips d’oreilles en or jaune, diamants et rubis.

Ventes aux enchères :

A venir :

Christie’s Magnificent jewels, Genève 12 novembre 2019. Bracelet rétro en or jaune, saphirs et diamants. Jacques Lacloche. Lot 57.

Sotheby’s Magnificent jewels and noble jewels, Genève, 13 novembre 2019. Une broche en diamants, et une broche double clip. Lot 1
Et une ravissante broche « giardinetto » lot 163

lot 163. Sotheby’s. 13 novembre 2019

Deux nécessaires vendus récemment :

Nécessaire du soir en or, émaillé rouge, noir et or à décor japonisant de paysage, appliqué d’un soleil en platine serti de diamants ou idéogramme «Shou», les extrémités serties de diamants; il recèle un carnet de bal avec son stylet en or, un miroir biseauté, un tube de rouge à lèvres et deux compartiments à fards agrémentés de fleurettes émaillées.
Signé. Travail des années 1925. @ Pierre Bergé & associés. Bijoux, orfèvrerie & objets de vitrine. Mercredi 5 décembre 2018
Vue intérieure du nécessaire @Pierre Bergé & associés
Nécessaire de beauté, 1925, en émail, platine, diamants taille rose, monture en deux tons d’or. Fabrication Strauss Allard Meyer. Le décor floral japonisant représente des branches fleuries ponctuées de diamants taillés en rose. La tranche porte au recto et au verso un délicat décor d’appliques également pavées de diamants taillés en rose. Une perle fine pour le poussoir. L’intérieur présente un étui à rouge à lèvres, un compartiment pour la poudre et un miroir. Monture en deux tons d’or. Poids brut : 186,70 gr. Dim. 9,1 x 5,4 x 0,8 cm. Aujourd’hui @ LA Collection privée. Photo issue de la vente Tajan du 2 juillet 2019, Paris. Lot 70.

***

Si vous souhaitez recevoir la prochaine newsletter de Property of a lady, veuillez cliquer sur ce lien. A bientôt !

Poudrier, émail, or et diamants.
Poinçon d’importation de Londres de 1926.
Fabrication Strauss Allard Meyer.
A Collection Privée. Photo Bonhams. Ce poudrier est présenté à l’exposition de l’Ecole des arts joailliers.

 

visuel de « une » : Boîte à cigarettes Art Déco en onyx, émail, turquoise, lapis-lazuli et diamant, Lacloche Frères, 1925. Collection privée. Cette boîte à cigarettes figure dans l’exposition de l’Ecole des arts joailliers. @ Christie’s