Trésors royaux de la collection Al Thani à Fontainebleau : entretiens avec Jean-François Hebert et Vincent Droguet

Les Rois du Monde à la cour de France

Venir au Château de Fontainebleau, gravir l’escalier en Fer-à-Cheval, pénétrer dans la salle de Bal, se fondre dans le décor Renaissance, s’imprégner de l’élégante scénographie de François-Joseph Graf… découvrir une soixantaine d’oeuvres d’art qui chacune reflètent l’imagerie du roi ou de la fonction royale à travers les civilisations, et depuis la plus Haute-Antiquité : voilà ce que nous propose le château de Fontainebleau en cette fin d’été.

Quelle émotion!

L’exposition « Rois du monde  » présente une collection privée, celle de SA le Cheikh Al Thani, rassemblée avec goût, originalité, sans frontière de temps ni d’espace, et avec des moyens inimaginables. Certaines oeuvres paraissent familières, peut-être aperçues dans des musées nationaux ou des collections publiques européennes. La plupart sont étonnantes, surprenantes, dépaysantes, un véritable trésor de l’humanité présenté sous forme de cabinet de curiosité et qui auraient certainement passionné les rois qui ont vécu à Fontainebleau.

Tous ces chefs-d’oeuvre ne sont pas des pièces joaillières, mais tous sont précieux. Ce feu d’artifice royal s’achève avec une « vitrine » des joyaux.

Jean-François Hebert, Président du château de Fontainebleau, nous a accordé un entretien pour évoquer cette exposition éphémère mais aussi ce qui fait l’âme de Fontainebleau.

Vincent Droguet, commissaire de l’exposition, a accepté de nous présenter la philosophie qui a guidé son travail pour « Rois du monde ».

 

Plan du chapitre