Le Second Empire à Orsay : entretien avec Hubert le Gall, scénographe

Créateur de mobilier renommé, Hubert Le Gall est aussi un scénographe recherché. Depuis une quinzaine d’années, il a signé maintes scénographies d’exposition, en France comme à l’étranger. Probablement avez-vous déjà aperçu son travail au musée Jacquemart-André lors des expositions Van Dyck (2008) ou Canaletto-Guardi (2012). Sinon au Grand Palais pour Mélancolie, Génie et folie en Occident (2005). Ou alors au Musée de l’Orangerie pour Frida Kahlo-Diego Rivera, l’art en fusion (2013) ? Peut-être était-ce au Musée Maillol avec Les Borgia (2014), ou encore l’année dernière au Musée d’Orsay pour l’exposition « Pierre Bonnard, peindre l’Arcadie ».

Cet automne, du 27 septembre 2016 au 15 janvier 2017, le musée d’Orsay a une nouvelle fois fait appel à Hubert le Gall pour orchestrer la scénographie de l’exposition « Spectaculaire Second Empire » qui marque les trente ans du musée.

L’exposition présente en une scénographie admirable l’éclectisme des plus beaux objets créés par la manufacture impériale de Sèvres, des Gobelins ou de Beauvais, les orfèvres Christofle et Froment-Meurice, la Maison Mellerio dits Meller, le bronzier Ferdinand Barbedienne (1810-1892) et aussi les ébénistes Alexandre-Georges Fourdinois (1799-1971) et Charles-Guillaume Diehl (1811-1885) etc…

Hubert le Gall a accepté de partager sa vision de la « fête impériale ».

fete-de-nuit-aux-tuileries-le-10-juin-1867-a-loccasion-de-la-visite-des-souverains-etrangers-a-lexposition-universelle
Fête de nuit aux Tuileries le 10 juin 1867, à l’occasion de la visite des souverains étrangers à l’Exposition Universelle. Pierre Tetar Van Elven (1828 – 1908) Musée Carnavalet – Histoire de Paris/ Roger-Viollet
Plan du chapitre