Influence de l’Inde sur les créations européennes : hier et aujourd’hui

L’influence de la joaillerie traditionnelle indienne se perpétue dans la création joaillière contemporaine. Cela est vrai dans les grandes maisons de joaillerie comme Boucheron mais plus encore chez les maîtres joailliers contemporains. Au premier rang figurent Joël Arthur Rosenthal, connu sous son acronyme JAR, basé à Paris et Viren Bhagat, créateur basé à Mumbai Ces deux virtuoses ne créent que des pièces uniques, avec un sens de la couleur inégalé et en utilisant les plus belles gemmes qui soient – autant avouer que j’en suis inconditionnelle. Là s’arrête la ressemblance : leur style est différent.

Toutes les pièces suivantes puisent à la source des traditions artistiques du sous-continent indiennes. Ces traditions complexes sont réinterprétées dans un langage tout à fait moderne. Pièces éminentes de la collection du Cheikh Al Thani, voici deux broches de JAR qui illustrent parfaitement son art de la technique du pavage et de la juxtaposition des pierres.

JAR Jabot or Cliquet Brooch, 2013 Silver and gold, set with emeralds, diamonds, pearls, and rubies; H. 7 3/4 in. (19.7 cm) W. 1 1/4 in. (3 cm); emeralds: 33.24 ct, 27.88 ct, 27.34 ct The Metropolitan Museum of Art, New York, The Al Thani Collection (MJ.134) http://www.metmuseum.org/Collections/search-the-collections/458932
Epingle à jabot ou broche cliquet. JAR Paris, 2013. Émeraudes, diamants, perles, rubis, or. H. 19,7cm.; l. 3 cm. Poids des émeraudes : 33,3ct, 27,9ct, 27,34ct. @ The Al Thani Collection. Tous droits réservés. Photo Prudence Cuming.

La broche suivante rappelle l’architecture moghole et les fenêtres des palais du Rajasthan permettant aux femmes du harem vivant en « purdah » (littéralement le rideau) de regarder à l’extérieur sans être vues. Le dos de la broche, en or jaune ajouré est d’une réalisation très fine, semblable aux filigranes d’orfèvre ou aux dentelles de pierre.

JAR
Broche composée d’une émeraude octogonale de 35,36 carats, pavage de diamants et de rubis sur tout le pourtour, agate blanche et cristal de roche. H. 6,2 cm; l. 4,9cm; ép. 0,9 cm. JAR, Paris, 2002. @ The Al Thani Collection. Tous droits réservés. Photo Prudence Cuming.

Viren Bhagat s’inspire dans ses créations joaillières de l’art moghol des XVI et XVIIème siècles ainsi que du style Cartier des années 1920. Son travail fait écho à des temps passés qu’il réinterprète de façon résolument contemporaine. Son leitmotiv est que les bijoux sont des œuvres d’art.« I see jewels as art objects ».

Le Victoria & Albert Museum a réalisé une brève interview de ce grand joaillier que je vous recommande vivement.

d3efe218328c89c5bd1298f059d2b694
Viren Bhagat.

La broche « fleur moghole » sur la gauche de la photo est composée d’un cabochon de saphir de Ceylan de 44,99 carats serti de pétales de diamants. Aujourd’hui elle fait partie de la Collection Al Thani.

Pair of Bangles (kada) by Bhagat, 2012 Platinum, set with diamonds and pearls; Each: Diam. 3 3/8 in. (8.6 cm) The Metropolitan Museum of Art, New York, The Al Thani Collection (MJ.080) http://www.metmuseum.org/Collections/search-the-collections/458833
Paire de bracelets, Bhagat, Mumbai 2012. Perles fines anciennes, diamants, platine. D. 8,6 cm chaque. @ The Al Thani Collection. Tous droits réservés. Photo Prudence Cuming.

Cette paire de bracelets est une transposition des bracelets indiens faits en boutons de fleurs de jasmin, motif floral que les joailliers indiens interprètent depuis plusieurs siècles.

0-900x1200@2x
Broche pendentif, Bhagat, Mumbai, 2011. Diamants, rubis, platine. Le diamant central a un poids de 10ct. H. 18,1 cm; l.6,4 cm.@ The Al Thani Collection. Tous droits réservés. Photo Prudence Cuming.

Le diamant central de cette broche est un diamant ancien, qui pesait à l’origine 18 carats et qui provient des mines de Golconde. En raison d’une inclusion importante, il a été retaillé en une pierre de 10,03 carats. Il est certifié « internally flawless » (sans défaut), de couleur D et appartient au type IIa : c’est une merveille! Il est serti de rubis birmans et entouré avec une extrême précision d’une corolle de diamants plats dont certains ont une épaisseur inférieure à un millimètre. Les influences de cette pièce sont multiples : les couleurs rappellent l’Art Déco, le motif puise dans les dessins de l’Inde Moghole et la broche rappelle les bijoux portés par les Maharajahs sur les côtés de leur turban. Ce bijou est néanmoins très personnel et caractéristique du style de Bhagat.

e47c7242605c641ebe712a99d9d3754e
Paire de boucles d’oreilles, Bhagat, Mumbai, 2012. H. 5cm; l.2 cm chacune. Poids des diamants : 14ct; poids des perles goutte : 14,271ct, 13ct, 6,525ct, 6,299ct, 6,164ct. @ The Al Thani Collection. Tous droits réservés. Photo Prudence Cuming.

Les perles de cette paire de boucles d’oreilles sont parfaitement assorties quant à leur taille, forme, couleur et lustre. Elles rappellent les boucles d’oreilles que portait la belle Maharani Indira Devi de Cooch Behar et qui figurent dans un portrait d’elle des années 1930.

tumblr_o0nqt1oy1V1s9zk5so1_500
Broche florale composée d’émeraudes, de diamants et perles. Collection Bhagat.
Bejewelled_Treasures_Installation_View_c_Victoria_and_Albert_Museum_London_11_fCEhRQ5
Broche Bhagat, Mumbai, 2014. Diamants, perles, platine. Pendentif : H. 9,3cm; l. 4cm. Poids des diamants 31,4 carats. Le diamant central pèse 13 carats. Poids des perles : 40 ct dont une perle goutte de 15,4 ct. @ The Al Thani Collection. Tous droits réservés. Photo Prudence Cuming.

 

Indian Jewelers Put Their Work on World Stage, par G. Rangachari Shah Shah. The New York Times, 19 mars 2012

Plan du chapitre