Diamants de couleur : une brillante compétition

Lot-462-Pair-of-diamond-earrings-fancy-blue-and-fancy-orangy-pink.
Diamants « fancy blue » et « fancy orangy pink » de 8,85 et 8,79 carats.@Sotheby’s

Dans son article publié dans la revue de l’AFG (n°185) sur la couleur des diamants naturels et intitulé « De la beauté des défauts », Eloïse Gaillou explique que le diamant est par nature incolore mais qu’il n’est cependant jamais composé à 100% d’atomes de carbone. C’est-à-dire que même incolore, il comprend des « défauts » qui sont « des atomes manquants ou traces d’azote ou d’hydrogène ». Lorsque ces atomes autres que le carbone sont « présents en arrangement atomique et concentration spécifiques, ces composants mineurs peuvent causer une absorption de lumière visible, donnant naissance à de la couleur ». D’une manière générale, l’absorption sélective de certaines longueurs d’ondes du visible, et donc la transmission de celles qui ne sont pas absorbées, provoquent les couleurs dans les gemmes. La couleur perçue est le complémentaire de la lumière absorbée.

Deux types de diamants sont aujourd’hui différenciés afin de rendre compte de leurs principales propriétés physiques (décelables en spectrométrie infra-rouge). Cette classification permet aussi de comprendre l’origine de la couleur et a bien évidemment une influence sur le prix, puisque cette classification permet de déterminer la rareté des diamants.

Les diamants de type I : contiennent de l’azote

Diamant type Ia : petits groupes d’azote qui se substituent au carbone.
98% des diamants appartiennent à ce groupe et sont généralement incolores, jaunes ou bruns.

Diamant type Ib : atome d’azote isolé qui se substitue à un atome de carbone pour 0,1% . Rare.
Seulement 1% des diamants sont de type Ib et leur couleur varie du jaune, au jaune intense et à l’orange.

Il existe également des sous-catégories IaA et IaB, ainsi que des
Diamants type IaAB qui présentent à la fois des agrégats d’azote A et B.

 

Et les diamants de type II : Il n’y a pas d’azote détecté en spectrométrie infrarouge dans les diamants de cette catégorie. Ceux sont les diamants les plus purs, de structure parfaite.

Diamant type IIa, Très rare.
Seulement 0,8% des diamants appartiennent à ce groupe et sont généralement incolores, rose, violet, vert, brun.

Diamant type IIb (contenant du bore). Extrêmement rare,
0,2% des diamants appartiennent à cette catégorie,
Leur couleur varie du bleu au gris.

Lot 494 - Fancy Vivid Blue Diamond - 7.32 carats
Superbe diamant de couleur naturelle « Fancy vivid blue » de 7,32 carats, IF (sans défaut). @Sothebys

Les diamants de couleur sont très rares. Il faut savoir qu’en moyenne on trouve un diamant de couleur pour dix mille diamants incolores (source GIA). Toutes les couleurs existent dans le diamant. Et selon la beauté, l’intensité et la rareté de la couleur, la valeur de la gemme diffère.

La « couleur » est ainsi le critère d’évaluation premier du diamant de couleur prenant le pas sur les trois autres « C ».
Si la couleur des diamants incolores s’évalue entre les lettres D et Z (D étant le summum et Z la plus mauvaise teinte, entre jaunâtre et brunâtre), pour ce qui est des diamants de couleur, c’est exactement l’inverse! Plus la couleur est intense, plus beau est le diamant.

Les diamants de couleur que l’on rencontre le plus – et qui sont ceux qui plaisent souvent le moins – sont les diamants bruns, puis les jaunes. Dans les années 1980, les diamants bruns n’intéressaient encore personne et servaient principalement à l’industrie. C’est grâce à une excellente campagne marketing menée dans les années 1990 par la mine d’Argyle en Australie (où 70% des diamants extraits sont bruns!) que ces diamants sont devenus à la mode. Ils sont vendus sous le nom de diamants « cognac » ou « champagne ». La mine d’Argyle produit toujours des diamants bruns mais elle est principalement célèbre pour ses diamants roses.

14280543457_cafa6e48ee_o
Diamants « cognac » des mines d’Argyle. Copyright@2016 Rio Tinto

 

Les diamants les plus rares sont les diamants orange, vert, violet et rouges. Les plus recherchés sont les roses, les bleus et les rouges. Les rouges, très rares, se caractérisent généralement par leur petite taille.

Argyle pink diamonds tender
Diamants de couleur extraits des mines d’Argyle. Copyright@2016 Rio Tinto

Les diamants de couleur spéciale « Fancy Color »sont classés selon neuf degrés de teinte, la couleur la plus recherchée étant « fancy vivid » :

Faint
Very Light
Light
Fancy Light
Fancy
Fancy Intense
Fancy Vivid
Fancy Deep
Fancy Dark

La gradation de la couleur d’un diamant s’effectue autour de trois critères fondamentaux : la teinte (couleur de la gemme), le ton (se réfère au degré de clarté, de luminosité de la gemme, de clair à foncée) et la saturation (décrit l’intensité ou la vivacité de la couleur).

diamond-color-saturdation2
Les différentes intensités de couleur du diamant. Source GIA

Les provenances historiques et actuelles les plus connues de diamants de couleur sont l’Inde, l’Afrique du Sud et l’ Australie. D’autres sites miniers de diamants, dont le Brésil, le Venezuela, la Guyane, et l’Indonésie, produisent également des diamants de couleur.

Pour aller plus loin :

Dossier « De la beauté des défauts : couleur des diamants naturels, Eloïse Gaillou, George R.Rossman. Revue de l’Association Française de Gemmologie N°185. Septembre 2013

Musée de Minéralogie de l’Ecole des Mines
60 boulevard Saint Michel. 75006 Paris
Ouvert : Mardi – vendredi : 13h30 – 18h
Samedi : 10h – 12h30 et 14h – 17h

Je remercie Eloïse GAILLOU, Conservatrice adjointe du Musée de Minéralogie, pour son aide au sujet de la géologie du diamant ainsi que sur l’origine des couleurs dans les « fancy diamonds ».

S’il y a des erreurs, elles ne sont imputables qu’à moi-même. N’hésitez pas à me contacter pour modifier ou corriger une donnée : capucine@propertyofalady.fr

Plan du chapitre