« Kundan » et « Art de l’émail » : deux techniques artisanales traditionnelles

 

Fish earrings front
Paire de boucles d’oreilles. Moghole ou Deccan, Inde, Fin XVIIIème – début XIXème siècle. Fabriquées à partir d’or pur, serties selon la technique kundan avec des diamants de Golconde et ornées de perles naturelles . Décor floral sur le haut du bijou et pendentifs poissons (macchli). Les motifs de poissons symbolisent dans de nombreuses cultures , y compris en Inde , l’abondance , la longévité , la productivité. Le poisson est de bon augure pour les hindous ainsi que pour les musulmans dans la culture indienne. Courtesy of Samina Inc.

Le Kundan repose sur le travail de l’or pur 24 carats (« Kundan » signifie « or pur »). Il semblerait que cette technique d’incrustation ait été pratiquée exclusivement en Inde et qu’elle y ait été la seule technique traditionnelle de sertissage des pierres précieuses.

Le « Kundan » trouverait son origine dans les cours royales du Rajasthan et du Gujarat et se serait principalement développé dans les villes de Jaipur et de Bikaner.

Manuel Keene qui a rédigé le magnifique catalogue de l’exposition Le Trésor du Monde autour de la collection Al-Sabah explique que « l’or est travaillé par formage, au marteau, jusqu’à obtenir d’étroites bandes de métal extrêmement malléable à température ambiante. A un tel degré de pureté, une pression à l’aide d’un outil en acier suffit pour provoquer une liaison moléculaire. Ce type d’outil sert, au départ, à plaquer l’or en feuille autour de la pierre puis à le découper, mettre en forme et polir au gré des fantaisies de l’artiste. L’or travaillé selon la technique kundan peut-être appliqué sur n’importe quelle surface rigide et, comme les soudures sont inutiles, il autorise une liberté quasi-totale, que le travail soit effectué avec des émaux ou des pierres précédemment serties, voire des matériaux organiques comme le bois ou l’ivoire ».

Afin de mieux saisir cette technique, voici le petit film réalisé dans les ateliers de la maison Amprapali de Jaipur par le Victoria & Albert Museum qui montre un artisan indien en train de sertir des boucles d’oreilles de diamants selon la technique kundan.

Plan du chapitre