Les joyaux de l’Inde sous l’Empire Moghol

La dynastie des Moghols a gouverné la majeure partie du sous-continent indien à partir du XVIème siècle jusqu’au milieu du XIXème siècle, avec un essoufflement marqué dès le début du XVIIIème siècle.

Sous les règnes des trois souverains, Bâbur (1526-1530) fondateur de l’empire Moghol, Humâyûn (1530-1556) et Akbar (1556-1605), les Etats islamiques indiens s’unissent progressivement et parviennent à étendre leur domination à la presque totalité du sous-continent au XVIIème siècle. Cela grâce à un trésor public et une administration bien gérés, à un rituel de cour visant à en imposer aux factions et à une politique d’ouverture vis-à-vis des élites non musulmanes.

Le persan, en raison de la culture iranienne à laquelle appartenait les dirigeants, devient la langue officielle de la cour et de l’administration.

Le faste est le maître-mot des XVIème et XVIIème siècles.

Il se caractérise par un registre décoratif exubérant. Les plantes et les fleurs prédominent dans les motifs ornementaux de l’Inde Moghole et imprègnent tous les arts de la cour : arts du textile, arts du livre, architecture et arts décoratifs, et bien sûr la joaillerie.

Samina Gold ring view 03

Bague d’homme en or, sertie de diamants de Golconde et en son centre d’un rubis.Cette bague a probablement été réalisée pour un sultan ou un prince du Deccan. XVIIème-XVIIIème siècle, Deccan, Inde. Courtesy of Ms Samina Khanyari.

Plan du chapitre