L’Ecole des Mines de Paris


Depuis le 5 janvier 2016, Le Musée de Minéralogie Mines Paris Tech propose une nouvelle exposition consacrée à des gemmes taillées provenant des joyaux de la couronne.

Pour la plupart, ces gemmes n’ont jamais été exposées depuis leur dépôt au musée en 1887 voulu par la commission d’experts de la vente des joyaux en 1887. Cette initiative est d’une importance historique majeure.

Tout d’abord parce qu’elle présente au public une collection de première importance : toutes les pierres sont issues de gisements extrêmement réputés et sont d’une qualité intrinsèque rare.

Ensuite parce que la valeur historique de ces gemmes est évidente : ce ne sont pas des bijoux qui sont présentés mais des pierres desserties – et c’est précisément au fait de n’être plus insérées dans des bijoux qu’elles ont dû leur survie, leur intérêt se réduisant pour la IIIe République à un intérêt minéralogique. L’idée qu’on peut se faire à partir de ces pierres de la splendeur des joyaux de la couronne suffit à échauffer l’imagination.

Enfin, parce qu’il s’agit d’une évolution dans la doctrine d’exposition du musée de l’Ecole des Mines : dédié essentiellement à la minéralogie, le musée prend ici un tournant patrimonial et historique, en partenariat avec la maison Riondet, spécialiste des bijoux anciens. Ces pierres étant destinées à rester exposées, c’est un troisième lieu de découverte des joyaux de la couronne qui émerge à Paris – et c’est en soi une excellente nouvelle.

Plan du chapitre